Boutique en Ligne !

Graphi Thermo / Pâtisserie Rohken

Actualités - PRO

Champions League 8e de Finale : C'est mal payé !

Publié le : 08/03/2018

 

S’ils ont bel et bien joué les yeux dans les yeux avec le dernier finaliste de la compétition, les hommes de Nanterre 92 ont finalement vu les Turcs de Banvit repartir avec un précieux succès (66-74) pour le premier round des 1/8e de finale de la Ligue des Champions. Il faudra donc un exploit au retour !

 

 

Le défi était déjà grand, il l’est maintenant encore un peu plus. Car Nanterre 92 était bel et bien averti, la réception du Banvit Bandirma, finaliste de la dernière édition, n’avait vraiment rien d’un cadeau. Il était donc logique de voir les Turcs prendre le jeu à leur compte d’entrée, à l’image de Gasper Vidmar qui menait la vie dur aux trois pivots nanterriens (Aminu, Passave-Ducteil et Pansa) tour à tour sollicités pour tenter d’arrêter l’imposant champion d’Europe slovène. Malgré un premier écart subi (9-17, 8’), les joueurs des Hauts-de-Seine ne se désunissaient pas et parvenaient à remettre leur adversaire à portée de fusil (21-23, 12’) sur un bon coup à longue-distance de Jamal Shuler. Le moment choisi par les hommes de Sasa Filipovski pour passer à la vitesse supérieur, face à un Nanterre vite handicapé par les fautes à l’intérieur. Dans le deuxième quart-temps, la jeunesse de Sehmus Hazer et l’adresse de Oncel faisaient ainsi la différence (33-43, MT). 

 

Au retour des vestiaires, c’est l’abnégation et la solidarité nanterrienne qui finissaient enfin par payer. Porté à l’intérieur par un Kevin Jones déjà adopté par le peuple vert et performant pour son baptême à Maurice-Thorez (Meilleur marqueur avec 18 points), le club des Hauts-de-Seine retrouvaient de belles couleurs et un peu plus de réussite sur les extérieurs pour se voir enfin récompensé au score (52-51, 29’). Le money-time s’annonçait alors brulant. Dans ce duel entre deux anciens clubs d’Adrien Moerman, les vainqueurs de la Coupe de Turquie reprenaient les commandes du match mais les hommes de Pascal Donnadieu s’accrochaient pour rester au contact (62-63, 36’). Malheureusement, pour les locaux, la réussite fuyait tour à tour Heiko Schaffartzik (16 points malgré tout), Hugo Invernizzi, ou encore Jamal Shuler, parfaitement maîtrisés par le plan défensif des turcs, qui ne se priaient pas pour sanctionner le moindre panier manqué, la moindre balle perdue. Ainsi, Caloiaro puis Rautins portaient dans les derniers instants l’avance finale du Banvit à huit unités (66-74).

 

Un écart sévère au vu de la physionomie du match tant les verts et blancs, mal récompensés, n’ont pas ménagé leurs efforts pour faire mieux que résister à leur adversaire du soir. C’est donc un retard de huit points qu’il faudra combler dans une semaine sur les bords de la mer de Marmara pour espérer voir les quarts-de-finale. Compliqué ? Sans doute. Impossible ? Ce n’est pas nanterrien. Une seule chose est sûre : il n’y aura plus rien à perdre…

 

NANTERRE 92 vs Banvit Basketbol : 66-74     
Basketball Champions League, 1/8e de Finale Aller       
Les stats : http://www.championsleague.basketball/17-18/0703/Nanterre-92-Banvit#tab=boxscore_statistics                    

 

B.Ma.