Boutique en Ligne !

Graphi Thermo / Pâtisserie Rohken

Actualités - PRO

ProA J9 : Les verts débordés

Publié le : 12/11/2017

 

Déboussolés par l’impressionnante organisation défensive Gravelinoise, les joueurs de Nanterre 92 ont fini par perdre le Nord (67-89) à la maison pour la première fois de la saison. Un jour sans, tout simplement.

 

Et si le petit crachin nordiste qui tombait sur la préfecture des Hauts-de-Seine à quelques minutes du coup d’envoi était finalement prémonitoire ?  Pour la troisième fois consécutive, Nanterre 92 a vu le BCM Gravelines-Dunkerque venir rafler la mise dans un Palais des Sports 2.0 où il semblerait qu’il se sente désormais comme chez lui depuis qu’il était venu l’inaugurer à l’orée de la saison 2015-2016. Une mauvaise série qui pourrait presque prendre des allures de malédictions pour les hommes de Pascal Donnadieu. 

 

Paradoxalement, l’écrin nanterrien aura encore été rayonnant, ce samedi soir. Pas de quoi empêcher dans un premier temps les Maritimes de signer un gros début de match (5-16, 4’), mais avec l'énergie nécessaire à la bande à Donnadieu pour rentrer enfin dans le match (20-19, QT1). L’occasion, pour Jamar Wilson, de sortir le grand jeu pour son premier rendez-vous avec Maurice-Thorez. Energie, leadership, agressivité : le meneur américano-finlandais (33 ans) n’aura pas plus attendu pour démontrer des valeurs idoines au maillot nanterrien et se faire ainsi adopter d’entrée par le peuple vert avec en prime, la meilleure évaluation (12). Dans le sillage de leur nouveau meneur, les joueurs de Nanterre 92 en profitaient alors pour passer un petit coup d’accélérateur et s’extraire du brouillard (34-25, 17’) sur une contre-attaque laser terminée par un dunk dont Lahaou Konaté s’est fait une spécialité.

 

Un dernier frisson dans les travées du Palais des Sports car dès le retour des vestiaires, les hommes de Julien Mahé fermaient toutes les écoutilles pour étouffer complètement la moindre attaque francilienne. Ajoutez à cela un quasi sans faute à trois points, et vous retrouvez les verts menés de 10 points au milieu du 3e quart-temps après un 2-20 encaissé. La suite s’avérait alors des plus difficile pour les vainqueurs de la Coupe de France. Malgré la sortie prématurée de Terran Petteway (disqualification pour une faute antisportive puis une technique), Nanterre ne lâchait rien, à l’image de ce plongeon miraculeux de Jamar Wilson (toujours lui !), des quelques banderilles d’Heiko Schaffartzik et surtout, de la grosse énergie apportée dans la raquette par un Jo’ Passave-Ducteil exemplaire (48-60, 31’). Mais hélas pour les joueurs du 92, Gravelines-Dunkerque par l’intermédiaire de Jean-Michel Mipoka (20 points) ou encore Quentin Serron (10 points) tuaient dans l’œuf le moindre début de révolte, et malgré tous les efforts du public.

 

Pour la première fois de la saison, Nanterre 92 voyait une équipe repartir de son chaudron avec la victoire (67-89), interrompant tout de même une série de sept victoires consécutives à la maison. Moins agréable, ce revers intervient une semaine après celui concédé à Hyères-Toulon et avant un déplacement pas évident du côté de Châlons-Reims. D’ici là, les verts retrouveront leur domicile dès ce mardi pour la réception européenne de Zielona Gora. Avec à la clé, la possibilité de repartir de suite de l’avant…

 

Réactions 
Julien Mahé (Coach, Gravelines-Dunkerque) :
 « C’est un exploit ! On est les premiers à venir gagner à Nanterre. C’est une équipe qui marquait jusqu’ici 96 points de moyenne à domicile et on vient gagner sans JR Reynolds. Je félicite franchement mes joueurs, ils ont réalisé un gros travail collectif. On avait ciblé leurs trois points et il y a eu un énorme travail de fait. On les a laissé en dessous de 50% ce qui nous a permis de faire des écarts. C’est une très belle victoire ! »

 

Jo’ Passave-Ducteil : « Cette défaite est difficile à expliquer à chaud…On paye notre manque d’intensité du début de match. Le BCM a bien préparé son match, on s’est fait rentrer dedans et on n’a pas su répondre au défi physique. On a en plus été extrêmement maladroits dans le 3e quart-temps et on ne peut s’en prendre qu’à nous même. On a eu des moments d’absence qui nous coûtent cher. Avec le soutien sans faille dont on dispose, on n’a pas le droit de livrer une presation comme ça. Bravo au BCM, ce soir ils ont été plus forts que nous ». 

 

Pascal Donnadieu : « Quand on prend 89 points contre une équipe qui en met 65/70 d’habitude, c’est là que le bas blesse. En première mi-temps notre niveau d’intensité défensif a été très fluctuant. Mais globalement, ce que l’on a fait ce soir en défense, c’est tragique. Notre investissement défensif a été inadmissible. On a l’impression que certains choisissent leurs matchs, or cela ne doit pas se passer comme ça. Ce soir on a montré un visage d’une équipe de deuxième partie de tableau. Une performance indigne du statut de certains. Je suis vraiment en colère. Les premiers qui ont failli sont les leaders. On a la chance d’avoir un merveilleux public, qui aurait pourtant de quoi être en colère après la prestation proposée. Jamar Wilson ? C’est positif ! Il a apporté de l’énergie, de la volonté et c’est regrettable que ce soit le nouveau qui apporte le plus de leadership ce soir… »

 

NANTERRE 92 vs BCM Gravelines-Dunkerque : 67-89        
Pro A, Journée 9       
Le stats : http://www.lnb.fr/fr/Pro-A/200009/Resultat-match/7639/Nanterre-Gravelines-Dunkerque#Q2

B.Ma.