Boutique en Ligne !

Graphi Thermo / Pâtisserie Rohken

Actualités - PRO

Pré-saison : Lisch out 6 semaines, Traoré arrive

Publié le : 23/09/2013

 

Des hauts, des bas, une préparation quoi… Pascal Donnadieu se voulait plutôt fataliste hier entre la dernière répétition générale de son équipe à l’Euro Basket de Mulhouse et le match des Champions mercredi (21 heures) à Mouilleron-le-Captif (face à Paris-Levallois, son tombeur en finale de la coupe de France). « C’est un parcours typique de pré-saison, notait l’entraîneur des champions de France, avec son lot d’inquiétudes et ses bonnes surprises. »

 

Au rayon « inquiétudes », il faut bien évidemment verser la fracture d’un doigt de Kevin Lisch qui l’écartera des terrains six semaines. « C’est un sacré coup dur, Lisch était l’homme en forme. » La durée de son indisponibilité ouvre l’hypothèse d’un joker médical, même si Trenton Meacham – « sur une autre planète » dixit Pascal Donnadieu- s’est multiplié pour faire oublier l’absence de son beau-frère dimanche lors du match le plus abouti du week-end (victoire 76-60 face au Bayern Munich, ALL), après une entame très timide (défaite 78-41 devant l’Etoile Rouge de Belgrade). « Nous étions comme des enfants face à Belgrade, mieux devant Gora Zielona (défaite 74-78) et étonnants contre le Bayern. »

 

Branchée sur le courant alternatif depuis le début d’une longue série de matchs amicaux, la JSFN s’appuyera sur un projet de jeu sans révolution, mais non sans évolutions. L’une d’elles tiendra à l’apport d’Ali Traoré, dont l’entraîneur attend beaucoup, même s’il lui laissera « reprendre le rythme. » Après cinq mois sans jouer (blessure au genou), le pivot de 2,05 m (28 ans, MVP 2010 avec l’ASVEL), en provenance de l’Alba Berlin aura un rôle de grand-frère à tenir auprès de Mam Jaiteh, et il s’associera à Johan Passave-Ducteil dans l’impact sous le cercle.

 

Signe qu’une équipe est « un puzzle en mouvement» dont les pièces doivent parfaitement s’emboiter, la JSFN devrait encore s’activer sur le marché des transferts. Le prêt de la révélation du championnat Espoirs Jerry Boutsiele (2,07 m, 21 ans, 14,9 pts) à Souffelweyersheim (Pro B, où il avait été à l’essai début août) est imminent. La question de la conservation de Leslie Travis connaîtra, elle, une réponse mercredi soir au terme du match des champions. « Ses qualités individuelles ne sont pas en cause, précise Pascal Donnadieu, mais il y a un équilibre collectif à trouver. Et j’ai déjà, avec Deshaun Thomas et Mam Jaiteh, deux joueurs qui découvrent la Pro A. »

 

Le champion en titre s’y élancera-t-il avec une nouvelle ligne, symbolique, au palmarès, mercredi au Vendéspace ? Sans bouder « cette belle fête, surtout dans le contexte du sacre européen de l’équipe de France », l’entraîneur nanterrien, qui sera privé de Lisch, Corosine (blessés) et Traoré (reprise), l’envisage surtout comme un dernier indicateur d’avancement du chantier. « Il nous restera dix jours pour affiner les réglages, avant deux déplacements chez des candidats au titre (Strasbourg, 12e journée avancée… au 5 octobre et Nancy le 8 octobre). Un beau cadeau empoisonné.»

 

Et attendre le verdict du terrain. « L’équipe de France a rappelé qu’il fallait attendre le résultat avant de juger. » Une morale qui n’est pas sans en rappeler une autre, écrite un 8 juin 2013 à Coubertin.

 

Bertrand Merloz. 

 

 

Partager